Rosmadec

  • Pont-Aven, Bretagne

Jean Le Corronc 1925-1931

Jean Le Corronc est né à Maluand, petit village breton situé entre Baud et Pontivy.

Il s’installe à Pont Aven en 1905 après avoir appris le métier de sculpteur ébéniste à Lorient chez un de ses parents.
C’est alors qu’il se fait connaître comme décorateur, architecte d’intérieur et antiquaire auprès de la clientèle des bords de l’Aven.
Mais aussi en recherchant des tableaux que les artistes peintres du monde entier avaient laissés dans les années 1880-1900 afin de les revendre.

Il organise des expositions au moulin de Rosmadec, et devient la première galerie installée à Rosmadec, réunissant ses amis peintres, qui avaient été aussi ceux de Gauguin : Henry Moret, Émile Jourdan, Gustave Loiseau, Charles Filiger et Roderic O’Connor.

Entre 1925 et 1931, Jean Le Corronc devient le locataire officiel du Moulin de Rosmadec qui appartenait alors à Gaston Charpentier (qui avait lui même racheté le Moulin à Alexandre Joseph Limbour).

Il y refait les intérieurs et la décoration, et avec son propriétaire, ils y installent une crêperie, salon de thé avec licence de boisson.
L’hiver, il y achète du mobilier, de la faïence, des tableaux et des bibelots pour les vendre aux clients de sa crêperie, qui ne pouvaient récupérer leurs biens qu’à la fin de la saison touristique.

Pour l’anecdote : Après s’être installé sur la Grand’Place, ce personnage pas sage se corrompra en fabricant et en vendant de faux vieux meubles bretons.

Et c’est ainsi, que le Moulin de Rosmadec passa de simple moulin à eau, à crêperie dans les années 20, pour ensuite rechanger de propriétaire et enfin devenir un restaurant comme on le connait aujourd’hui (Le reste de l’histoire ici).

On en a parlé sur notre page Facebook !